La semaine de la sécurité des patients 2016

Centre Hospitalier Le Quesnoy, EHPAD Léonce Bajart à Caudry, Résidence du Pays de Mormal à Landrecies, Résidence Soleil d'Automne à Solesmes, Résidence Vauban au Quesnoy

>> 21 novembre 2016

Du 21 au 25 novembre 2016 : Améliorer la communication entre soignés et soignants
« Les événements indésirables associés aux soins : déclarer, analyser, s’améliorer »

Le ministère chargé de la santé reconduit pour la 6ème année, du 21 au 25 novembre 2016, la semaine de la sécurité des patients (SSP).
Cette campagne a pour objectif de sensibiliser l’ensemble des publics sur les enjeux de la sécurité des soins et de favoriser le dialogue entre patients, usagers et professionnels de santé sur ces sujets.

Le Centre Hospitalier du QUESNOY met à votre disposition dans les halls, les salles d’attente et le livret d’accueil Hôpital, les documents suivants :

  • patients, prenez la parole !

Comment ?

• donnez à votre médecin toute information qui vous paraît importante : allergie connue, perte de poids, automédication, consultation médicale récente, changement dans votre environnement ou votre vie quotidienne…
• intervenez si votre nom n’est pas correctement orthographié ou inexact, si votre date de naissance est erronée ou si toute autre donnée vous concernant est incorrecte
• si vous êtes hospitalisé(e), demandez à vos visiteurs qu’ils se lavent les mains.
Au besoin, rappelez aux soignants qu’ils doivent en faire autant avant tout acte vous concernant.

Vous trouverez également un document publié par l’Agence Nationale de sécurité du Médicament pour mettre en garde les usagers sur l’utilisation des dosettes :

« Une dosette peut en cacher une autre ! » Confusion = danger

Les dosettes (unidoses) sont des petits conditionnements en matière plastique contenant une faible quantité de liquide.
Bien que d’apparence similaire, ils peuvent contenir des produits très différents comme un médicament, du sérum physiologique ou encore un produit cosmétique (savon).
Même en faible quantité, le produit peut être à l’origine d’effets indésirables, parfois graves, s’il est administré à la place d’un autre ou par une voie d’administration différente de celle indiquée.