Quels sont les risques liés à la canicule ?

Centre Hospitalier Le Quesnoy, EHPAD Léonce Bajart à Caudry, Résidence du Pays de Mormal à Landrecies, Résidence Florence Nightingale, Résidence Vauban au Quesnoy

>> 29 mai 2017

• il fait très chaud,
• la nuit, la température ne descend pas, ou très peu,
• cela dure plusieurs jours.

L’exposition d’une personne à une température extérieure élevée, pendant une période prolongée, sans période de fraîcheur suffisante pour permettre à l’organisme de récupérer, est susceptible d’entraîner de graves complications.

• La chaleur fatigue toujours,
• Elle peut entraîner des accidents graves et même mortels, comme la déshydratation ou le coup de chaleur,
• Les périodes de fortes chaleurs sont propices aux pathologies liées à la chaleur, à l’aggravation de pathologies préexistantes ou à l’hyperthermie.

Les personnes fragiles et les personnes les plus exposées à la chaleur sont particulièrement en danger.

Quelles sont les personnes à risque ?

  • Les personnes âgées de plus de 65 ans
    Lorsque l’on est âgé, le corps transpire peu et il a donc du mal à se maintenir à 37°C. C’est pourquoi la température du corps peut alors augmenter : on risque le coup de chaleur (hyperthermie – température supérieure à 40°C avec altération de la conscience). Les personnes âgées sont aussi exposées à l’hyponatrémie (baisse du taux de sodium dans le sang) si elles s’hydratent trop.
  • Les nourrissons et les enfants, notamment les enfants de moins de 4 ans.
    En ce qui concerne l’enfant, le corps transpire beaucoup pour se maintenir à la bonne température. Mais, en conséquence, on perd de l’eau et on risque la déshydratation.
  • Les femmes enceintes sont particulièrement concernées par les gestes de prévention qui sont à suivre avec attention.

D’autres personnes sont également susceptibles d’être plus à risque en période de canicule
Les personnes confinées au lit ou au fauteuil.
– Les personnes souffrant de troubles mentaux (démences), de troubles du comportement, de difficultés de compréhension et d’orientation ou de pertes d’autonomie pour les actes de la vie quotidienne.
– Les personnes ayant une méconnaissance du danger.
– Les personnes souffrant de maladies chroniques ou de pathologies aiguës au moment de la vague de chaleur.
– Les personnes en situation de grande précarité.
– Les personnes sous traitement médicamenteux au long cours ou prenant certains médicaments pouvant interférer avec l’adaptation de l’organisme à la chaleur. Les médicaments peuvent aggraver les effets de la chaleur.

– En cas de problèmes de santé ou de traitement médicamenteux régulier, demander à votre médecin traitant quelles sont les précautions complémentaires à prendre avant l’été (adaptation de doses, arrêt du traitement ?).
– Les sportifs
– Les travailleurs en plein air

Plateforme téléphonique « canicule info service » 0 800 06 66 66 (appel gratuit) ouvert en cas d’épisode de forte chaleur, tous les jours de 9h à 19h.

Agir avant l’été

• Si vous connaissez des personnes âgées, handicapées ou fragiles qui sont isolées, incitez les à s’inscrire sur la liste de la mairie afin de recevoir de l’aide de bénévole pendant une vague de chaleur : Avant la canicule, les personnes âgées, isolées ou handicapées peuvent se faire connaître auprès des services municipaux pour figurer sur le registre communal afin que des équipes d’aide et de secours puissent leur venir en aide en cas de vague de fortes chaleurs.
• Faites une liste des lieux climatisés (ou frais) où se rafraîchir près de chez soi et ouverts en été : grande surface, cinéma, musée, église.
• Constituez sa trousse réunissant le matériel nécessaire pour lutter contre la chaleur (« trousse canicule ») : brumisateur, ventilateur et thermomètre médical (non frontal).
• Apprenez à reconnaitre les signaux devant déclencher l’alerte et les gestes à faire si besoin.

Agir pendant l’été

S’hydrater et maintenir le corps au frais

• Buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif. Évitez sodas et autres boissons sucrées. Évitez les boisons à forte teneur en caféine (diurétiques) et ne buvez pas d’alcool.
• Portez des habits amples, légers, clairs. Préférez le coton, qui laisse passer l’air et absorbe la transpiration.
• Utilisez ventilateurs et brumisateurs. L’usage simultané est le plus efficace.
• Prenez régulièrement des douches fraîches (mais pas froides).
• Si l’habitation ne peut pas être rafraichie, prévoyez de passer plusieurs heures par jour, dans un endroit frais, proche de votre domicile et repéré à l’avance.
• Pendant les heures les plus chaudes, reposez-vous, dans un lieu frais.

Alimentation

• Buvez régulièrement de l’eau.
• Ne buvez pas d’alcool.
• Préférez les fruits et légumes crus et les plats froids.
• Si une cuisson est nécessaire, optez pour celle qui peut être effectuée hors de toute surveillance afin de ne pas être en contact avec une source de chaleur (ex au four).
• Mangez en quantité suffisante (ni trop, ni trop peu).

Limitez au maximum votre activité physique

• Proscrivez tout effort (sport, jardinage, bricolage),
• Reportez ce qui est urgent aux heures fraiches,
• Si vous devez faire une activité, mouillez votre T shirt et votre casquette avant de les enfiler, laissez-les sécher sur la peau et renouveler le procédé.

Garder des relations sociales régulières

• Appelez les membres de votre famille au téléphone.
• Si nécessaire, demandez de l’aide à vos voisins.

Proposer son aide aux plus fragiles : soyons solidaires face à une menace collective

Comment protéger son habitation pendant une vague de chaleur ?

• Baissez vos stores et fermez vos volets pendant la journée. Si l’habitation a des expositions multiples, maintenez les fenêtres fermées du côté du soleil et ouvertes du côté ombragé si cela permet la réalisation de courants d’air.
• Le soir, les dernières fenêtres fermées (persiennes et vitres) doivent être ouvertes, quand le soleil est couché ET que la température extérieure a baissé.
Vous pouvez refroidir les pièces, par évaporation d’eau :
• Pendez un linge humide devant une fenêtre ouverte (de préférence une serviette de bain).
• Remouillez le linge dès qu’il est sec.
• Placez un pain de glace ou un sac de glaçons dans un courant d’air (devant un ventilateur).
Versez régulièrement un seau d’eau, si possible, le soir après le coucher du soleil, sur une terrasse, un balcon ou un appui de fenêtre.